arrow arrow_up breadcrumb-chevron-right breadcrumb-home dropdown-arrow-down loader GALogoWUNEP GALogo2018 GALogo2019 menu read-more-plus rrss-email rrss-facebook rrss-flickr rrss-instagram rrss-linkedin rrss-twitter rrss-vimeo rrss-youtube rrss_google_plus rrss_skype rrss_web pdf search share Completed In Process Ideas In Develpment Toogle Toogle Thumbnail View List View play close filter-collapse filter edit media_photo_library media_video_library graphics pictures videos collections next

Estimation brute des niveaux de pertes, de conversion et de gaspillage d’aliments à différents stades de la chaîne d’approvisionnement alimentaire sur le plan mondial

Vers la fin des années 1990, les agriculteurs produisaient en moyenne l'équivalent de 4 600 kilocalories par personne par jour (Smil, 2000), c'est-à-dire avant la conversion d’aliments en fourrages. Après déduction des pertes, des conversions et de gaspillage à différents stades de la chaîne d'approvisionnement alimentaire, environ 2 800 kilocalories sont disponibles pour l'offre (aliments animaux et végétaux confondus) et, au bout de la chaîne, 2 000 kilocalories en moyenne – soit 43 % seulement des récoltes comestibles potentielles – sont disponibles pour la consommation.

Year: 2009

From collection: The Environmental Food Crisis - The Environment's Role in Averting Future Food Crises [French]

Cartographer: Hugo Ahlenius, UNEP/GRID-Arendal

Graphics included in same album

View all media

Publications it appears in

View all publications