Études des récoltes ayant déjà atteint le seuil de tolérance thermique maximal

Que se passe-t-il lorsque la température augmente, par exemple, de 2,5°C ?

L'élévation des températures aura des conséquences sur des récoltes essentielles telles que celle du thé au Kenya.

Les changements intervenant dans les températures, le niveau d'humidité, les rayonnements ultraviolets, le niveau du CO2, la présence d'animaux nuisibles et de maladies auront des effets considérables sur la production alimentaire. L'enrichissement en CO2 augmente le taux photosynthétique et le coefficient d'utilisation de l'eau (CUE). Les conséquences directes se font principalement sentir sur les récoltes à système photosynthétique C3 (blé, riz et soja), plutôt que sur les récoltes C4 (maïs, sorgho, millet et sucre de cane). L'élévation des températures locales pourrait entraîner un déplacement de la production vers des régions plus élevées. La période de remplissage du grain pourrait être réduite puisque les températures plus élevées en accéléreraient le développement ; néanmoins de plus hautes températures pourraient avoir des conséquences néfastes lors des étapes de développement sensibles telles que la floraison, en diminuant la production de grain et en appauvrissant sa qualité. Les équilibres hydriques des récoltes pourraient également être affectés par les changements intervenant dans les précipitations et autres éléments climatiques, tels que l'évapotranspiration accrue et l'accroissement du coefficient d'utilisation de l'eau résultant d'un CO2 élevé.

Les récoltes de première nécessité comme le blé ou le maïs, associées aux latitudes subtropicales, pourraient voir leur production chuter suite à l'augmentation des températures ; le riz pourrait même disparaître à cause de l'augmentation des températures dans les tropiques (Odingo, 1990).

D'aucuns expliquent que des réformes fondamentales des systèmes agricoles pourraient compenser certaines pertes de productions dues aux changements climatiques ; néanmoins l'ajout d'engrais, de graines et l'arrosage supplémentaire requis entraîneraient un coût additionnel.

< Previous  |   Next >