HomeAboutActivitiesMapsPhotosPublicationsNews
 
Home >> global

Region: global

Moyenne annuelle Moyenne annuelle
L’intensité de l’appauvrissement de l’ozone dans une période donnée dépend d’interactions complexes entre des facteurs chimiques et climatiques comme la température et le vent. Le niveau d’appauvrissement inhabituellement haut en 1988, 1993 et 2002 était dû à un réchauffement précoce de la stratosphère polaire causée par des perturbations provenant des zones de moyenne latitude, davantage qu’à des variations marquantes dans la quantité de chlore ...
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
3
Le potentiel de réduction des réservoirs de  SAO à l’horizon 2015 Le potentiel de réduction des réservoirs de SAO à l’horizon 2015
Si aucune mesure de réduction n’était prise, les émissions de réservoirs de SAO entre 2009 et 2015 pourraient dépasser toutes les réductions accomplies en 4 ans sous le protocole de Kyoto (2008-2012).
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
3
Potentiel de destruction des substances appauvrissant l’ozone Potentiel de destruction des substances appauvrissant l’ozone
Equivalent chlore* effectif en parties par billion
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
3
Vulnérabilite Vulnérabilite
No data
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
3
Le «trou » : résultat de conditions météo particulières au-dessus du pôle, répétées chaque printemps Le «trou » : résultat de conditions météo particulières au-dessus du pôle, répétées chaque printemps
« Le continent antarctique est entouré de forts vents dans la stratosphère qui soufflent autour de l’Antarctique et isolent l’air qui se trouvent au-dessus de l’Antarctique de l’air qui se trouve aux latitudes moyennes. La région qui se trouve entre ce jet stream et le pôle est appelée région du tourbillon polaire (1). L’air qui se trouve à l’intérieur du tourbillon polaire antarctique est bien plus froid que l’air qui se trouve aux latitudes moy...
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
3
La destruction des réservoirs de SAO :  un moyen bon marché pour atténuer les  changements climatiques La destruction des réservoirs de SAO : un moyen bon marché pour atténuer les changements climatiques
Coût moyen de la destruction (estimation « petit effort »)
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
3
Carte des couleurs de peau (peuples indigènes) Carte des couleurs de peau (peuples indigènes)
Décliné à partir de facteurs environnementaux multiples
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
4
Les réservoirs de SAO dans le monde, par secteur Les réservoirs de SAO dans le monde, par secteur
Les « réservoirs » correspondent à la quantité totale de substances contenues dans les équipements industriels, les stocks de produits chimiques, les mousses et d’autres produits, qui n’ont pas encore été émis dans l’atmosphère ou détruits à l’aide d’installation de dépollution.
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
4
Production de substances appauvrissant la couche d’ozone et Consommation de substances appauvrissant l’ozone Production de substances appauvrissant la couche d’ozone et Consommation de substances appauvrissant l’ozone
Les cercles en pointillé représentent la proportion de HCFC
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
2
Croissance du secteur de la réfrigération Croissance du secteur de la réfrigération
No data
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
3
L’appauvrissement de l’ozone arctique et les températures stratosphériques L’appauvrissement de l’ozone arctique et les températures stratosphériques
Températures et quantité totale d’ozone au-dessus de l’Arctique depuis 1979
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
3
L’appauvrissement de l’ozone et les changements climatiques L’appauvrissement de l’ozone et les changements climatiques
L’appauvrissement de l’ozone et les changements climatiques sont deux problèmes distincts mais ils ont tous deux un effet sur les cycles terrestres, il n’est pas possible de les séparer totalement. Il reste encore de nombreuses incertitudes au sujet des relations entre les deux processus.
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
3
Production déclarée totale de substances appauvrissant l’ozone Production déclarée totale de substances appauvrissant l’ozone
Veuillez noter qu’au fur et à mesure que de nouveaux pays ratifient le Protocole de Montréal, les chiffres de la production déclarée totale augmentent. De ce fait, la production ne correspond pas au même nombre de pays en 1990 et en 2007.
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
3
Délais pour la production et la consommation de substances appauvrissant l’ozone Délais pour la production et la consommation de substances appauvrissant l’ozone
Définies dans les phases d’élimination progressive du Protocole de Montréal
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
3
Tendances du bromure de méthyle Tendances du bromure de méthyle
Production et consommation dèclarèes.
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
3
Pays donateurs et pays bénéficiaires du Fonds multilatéral Pays donateurs et pays bénéficiaires du Fonds multilatéral
Les pays reçoivent des fonds en fonction de leurs besoins pour se conformer au Protocole. C’est-à-dire qu’ils reçoivent des fonds correspondant à l’élimination de quantités spécifiques de SAO en production et en consommation. Les pays producteurs et les grands consommateurs de SAO reçoivent davantage de fonds car ils ont de plus grands besoins. Cependant, tous les pays en voie de développement qui sont parties au Protocole de Montréal ont reçu de...
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
3
Des responsabilités différentes Des responsabilités différentes
Production de CFC déclarée
26 May 2010 - by UNEP/GRID-Arendal
4
World ocean thermohaline circulation (alternative version) World ocean thermohaline circulation (alternative version)
The global conveyor belt thermohaline circulation is driven primarily by the formation and sinking of deep water (from around 1500m to the Antarctic bottom water overlying the bottom of the ocean) in the Norwegian Sea. When the strength of the haline forcing increases due to excess precipitation, runoff, or ice melt the conveyor belt will weaken or even shut down. The variability in the strength of the conveyor belt will lead to climate change in...
01 Jun 2007 - by Hugo Ahlenius, UNEP/GRID-Arendal
3