Synthèse

L'état de l'environnement et les politiques suivies
Vulnérabilité au changement environnemental
Prospective 2002-2032
Les options

L'année 1972 a été une étape dans la prise de conscience des questions de l'environnement. La première Conférence internationale sur l'environnement - la Conférence des Nations Unies sur l'environnement - a été convoquée à Stockholm cette année-là ; elle a réuni des représentants de 113 pays et d'autres acteurs pour examiner les questions d'intérêt commun. Au cours des 30 années qui se sont écoulées depuis, l'environnement s'est progressivement imposé à l'ordre du jour de différentes instances, depuis le niveau international jusqu'au niveau local. Des expressions telles que « penser à l'échelle mondiale et agir à l'échelle locale » ont galvanisé l'action entreprise à de nombreux niveaux différents. Le résultat a été une multiplication des politiques de l'environnement, l'adoption d'une législation, la création de nouvelles institutions, et peut-être l'admission tacite que l'environnement est trop complexe pour que l'humanité puisse s'en occuper de façon adéquate dans tous ses aspects.

Les décisions prises depuis la Conférence de Stockholm influent désormais sur les décisions des pouvoirs publics, les entreprises et l'activité économique en général à tous les niveaux, définissent un droit international de l'environnement et son application dans les différents pays, déterminent l'état des relations internationales et bilatérales entre différents pays et régions et influencent les choix de mode de vie des individus et des sociétés.

Mais des problèmes demeurent : certains n'ont pratiquement pas progressé, par exemple l'environnement est toujours à la périphérie de la problématique du développement socioéconomique. La pauvreté et la consommation excessive - deux fléaux de l'humanité - qui avaient déjà été évoqués dans les deux précédents rapports GEO - continuent d'exercer d'énormes pressions sur l'environnement. Le résultat fâcheux est que le développement durable reste largement théorique pour la plus grande partie d'une population mondiale qui dépasse désormais 6 milliards. Le niveau de sensibilisation et d'action n'est pas à la hauteur, aujourd'hui, de l'état de l'environnement dans le monde, qui continue à se détériorer..

GEO-3 offre une vue d'ensemble des principales évolutions concernant l'environnement au cours des 30 dernières années, et montre comment des facteurs sociaux, économiques et autres ont contribué aux changements constatés.