Climate Change 2001:
Synthesis Report
Other reports in this collection
   
3.1

The greenhouse gas emissions scenarios used as the basis for the climate projections in the TAR are those contained in the IPCC Special Report on Emissions Scenarios (see Box 3-1). Because the SRES scenarios had only been available for a very short time prior to production of the TAR, it was not possible to include impact assessments based on these scenarios. Hence, the impacts assessments in the TAR use climate model results that tend to be based on equilibrium climate change scenarios (e.g., 2xCO2 ), a relatively small number of experiments using a 1% per year CO2 increase transient scenario, or the scenarios used in the Second Assessment Report (i.e., the IS92 series). The challenge in answering this question therefore is to try and map these impact results onto the climate change results, which have used the SRES scenarios. This, by necessity, requires various approximations to be made and in many cases only qualitative conclusions can be drawn. Projections of changes in climate variability, extreme events, and abrupt/non-linear changes are covered in Question 4.

 
Encadré RID-1: Les futures émissions de gaz à effet de serre et d'aérosols résultant des activités humaines modifieront l'atmosphère, ce qui devrait influer sur le climat.

Les changements climatiques sont le résultat de la variabilité interne du système climatique et de facteurs externes (naturels et anthropiques). Les émissions de gaz à effet de serre et d'aérosols anthropiques modifient la composition de l'atmosphère. Les futures émissions de gaz à effet de serre et d'aérosols sont déterminées par des forces motrices telles que la croissance démographique, le développement socio-économique et l'évolution technologique, et sont donc extrêmement incertaines. Les scénarios constituent d'autres représentations de futurs possibles et sont des outils utiles pour l'analyse de l'influence des forces motrices sur les futures émissions et l'évaluation des incertitudes connexes. Les scénarios du RSSE, développés pour actualiser la série IS92, consistent en six groupes de scénarios, basés sur des canevas narratifs, qui couvrent un large éventail de forces motrices (voir Figure 3-1). Tous sont plausibles et à cohérence interne, sans attribution de probabilité de concrétisation. Ils recouvrent quatre combinaisons de variations démographiques, développement socioéconomique, et évolution technologique majeure (A1B, A2, B1, B2). Deux autres groupes de scénarios, A1Fl et A1T, examinent explicitement d'autres possibilités d'évolution technologique en matière d'énergie par rapport à celle de A1B (voir Figure 3-1a). Les émissions de gaz à effet de serre qui en résultent - CO2, CH4, et N2O, ainsi que SO2, à l'origine de la production des aérosols sulfatés -, sont indiquées aux Figures 3-1b à 3-1e ; d'autres gaz et particules sont également importants. Ces émissions modifient la concentration de ces gaz et aérosols dans l'atmosphère. Les changements des concentrations pour les scénarios du RSSE sont indiqués aux Figures 3-1f à 3-1i. On notera que dans le cas des gaz à longue durée de vie atmosphérique, tels que le CO2 indiqué dans la partie (f), la concentration atmosphérique réagit aux variations des émissions relativement lentement (voir Figure 5-3) ; alors que dans le cas des gaz et aérosols à courte durée de vie atmosphérique, tels que les aérosols sulfatés indiqués dans la partie (i), la concentration atmosphérique réagit beaucoup plus vite. On peut analyser sommairement l'influence des changements des concentrations atmosphériques de gaz à effet de serre et aérosols sur le système climatique à l'aide de la notion de forçage radiatif, qui mesure l'influence possible d'un facteur sur la modification de l'équilibre des entrants et sortants énergétiques dans le système Terre-Atmosphère. Un forçage radiatif positif, tel que le forçage dû aux concentrations croissantes de gaz à effet de serre, tend à réchauffer la surface ; de même, un forçage radiatif négatif, qui peut résulter de l'augmentation de certains types d'aérosols tels que les aérosols sulfatés, tend à refroidir la surface. Le forçage radiatif résultant des concentrations croissantes indiquées dans les parties (f) à (i) est représenté dans la partie (j). On notera que, comme pour les scénarios IS92, toutes les combinaisons d'émissions de gaz à effet de serre et aérosols dans les scénarios du RSSE provoquent l'augmentation du forçage radiatif.

TGI TRE Chapitres 3, 4, 5, & 6



Other reports in this collection