AFRICA ENVIRONMENT OUTLOOK
Past, present and future perspectives

CONCLUSIONS

Encadré 3.23 Impacts des changements climatiques

D’ici 2060, les famines engendrées par des changements climatiques devraient générer pour la seule Afrique plus de 50 millions de réfugiés environnementaux. A l’échelle planétaire, l’élévation du niveau des mers et les dégradations de l’agriculture ne seront pas les seules causes de migrations. De graves problèmes liés à l’eau risquent d’affecter 3 milliards d’individus d’ici 2015, ce qui encouragerait des migrations massives. La déforestation, l’érosion des sols et la désertification pourraient également provoquer de vastes mouvements de population.

Source:Myers 1993

Les changements environnementaux rendent les populations africaines plus vulnérables du fait d’une exposition accrue aux risques et de l’insuffisance des capacités à faire face. Les nombreux facteurs qui influent sur l’exposition aux risques et les capacités à faire face ont des dimensions sociales, économiques et environnementales. Tout comme la surexploitation et divers autres processus, la médiocrité des résultats économiques et la faiblesse des cadres institutionnels et légaux contribuent à l’augmentation de la vulnérabilité humaine. Compte tenu des projections qui laissent prévoir pour l’avenir une aggravation de cette situation (voir encadré 3.23), il faut que l’Afrique adopte des mesures stratégiques pour atténuer la vulnérabilité et améliorer la sécurité des populations. Au cours des décennies à venir, les effets probables de l’accroissement de la vulnérabilité humaine dans la région seront notamment :

S’ils veulent briser le cercle de la vulnérabilité humaine et des changements environnementaux, les responsables politiques ne pourront se permettre de négliger la nécessité d’améliorer la gestion de l’environnement. Le développement durable implique que l’on prenne en compte simultanément, et non les uns après les autres, les problèmes sociaux, économiques et environnementaux.