AFRICA ENVIRONMENT OUTLOOK
Past, present and future perspectives

OBSTACLES A LA REDUCTION DE LA VULNERABILITE HUMAINE

Afin de réduire efficacement la vulnérabilité humaine et d’accroître la sécurité avant, pendant et après les changements environnementaux néfastes, il convient d’adopter des politiques capables d’apporter une réponse adéquate aux problèmes d’environnement au niveau national, sous-régional, régional et mondial, et de veiller à une meilleure mise en œuvre. Les objectifs de ces politiques seront les suivants :

Les pays d’Afrique ont ratifié un certain nombre d’instruments politiques au niveau mondial, sous-régional et national. Cependant, le respect et la mise en œuvre de ces instruments de gestion et de politique environnementale sont dans bien des cas inefficaces (voir Chapitre 5). C’est le signe de l’échec de certaines politiques, auquel il devra être remédié pour permettre à l’Afrique de suivre la voie du développement durable. Ces échecs peuvent contribuer à accroître la vulnérabilité humaine aux changements environnementaux. Ils peuvent être dus à une inaction de la part des autorités, à des politiques non durables, à une mauvaise mise en œuvre des politiques existantes ou à des ressources humaines et financières insuffisantes pour les rendre opérationnelles. Le manque de compétences, l’absence de volonté politique, d’autres priorités en matière de dépenses publiques ou encore « l’exode des cerveaux » sont autant de facteurs de l’inefficacité des politiques.

Par conséquent, il est absolument nécessaire de renforcer les mesures de mise en œuvre des politiques au niveau communautaire, national, sous-régional et régional. Cet effort nécessite bien entendu un soutien international, mais il relève de la responsabilité des Etats et requiert la volonté et l’engagement politiques nécessaires, ainsi qu’une coopération avec les organisations sous-régionales et régionales concernées.

Les Etats africains doivent assumer leurs responsabilités en matière de diminution de la vulnérabilité humaine et d’augmentation de la sécurité par la réduction des risques et l’amélioration des capacités à faire face. Ceci implique :