AFRICA ENVIRONMENT OUTLOOK
Past, present and future perspectives

CHAPITRE 1

ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE : 1972–2002

INTRODUCTION

Le Chapitre 1 de l’Avenir de l’environnement en Afrique (AEO) retrace brièvement les événements survenus dans la région, en particulier pendant les trois dernières décennies. Il met en lumière les politiques et les programmes sociaux et économiques qui ont eu un impact sur l’environnement et qui ont influencé les diverses interventions des pouvoirs publics.

Click to enlarge
Figure 1.1 Les régions et les frontières politiques de l’Afrique

Ce chapitre met principalement l’accent sur les 30 années écoulées depuis la Conférence sur l’environnement humain qui s’est tenue à Stockholm en 1972 et qui a posé les fondements de l’action internationale en faveur de l’environnement. Cependant, il passe également en revue certains des événementsantérieurs à 1972 qui ont eu une influence majeure sur l’économie politique de l’Afrique, tels que le commerce des esclaves, la colonisation et la lutte pour l’indépendance. Ce rappel historique permet de replacer dans son contexte l’évolution de la gestion de l’environnement en Afrique.

Des questions sociales, économiques et environnementales sont évoquées dans trois grandes
sections couvrant approximativement une décennie chacune, à savoir : les années 1970, les années 1980, les années 1990 et au-delà.

La section consacrée aux années 1970 évoque également certains événements survenus avant 1972, tels que la colonisation, la décolonisation et la création de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) en 1963. Le cadre juridique et institutionnel de la gestion de l’environnement est lui aussi abordé.

La section consacrée aux années 1980 souligne le déclin économique de l’Afrique, abordant notamment le problème de la dette, les famines du milieu de la décennie et les tentatives de redressement de la région avec l’adoption du Plan d’action de Lagos au début des années 1980. Elle évoque par ailleurs la création en 1985 de la Conférence des ministres africains de l’environnement (CMAE) et les travaux de la Commission mondiale sur l’environnement et le développement (CMED), qui a popularisé le concept de développement durable. En adhérant à la fois au principe du développement durable et à la Stratégie mondiale de la conservation, qui a donné naissance à de nombreuses stratégies nationales, l’Afrique a affirmé sa position en tant qu’acteur majeur de la gestion de l’environnement à l’échelon international.

La section consacrée aux années 1990 et au-delà marque l’achèvement du processus de décolonisation, avec l’abolition de l’apartheid en Afrique du Sud et l’apparition d’une nouvelle donne politique. Cette section couvre également la fin de la Guerre froide, qui avait fait de la région le théâtre des manœuvres géopolitiques des Occidentaux comme des Soviétiques. Les années 1990 ont en outre été marquées par l’instauration de nouveaux systèmes politiques dans de nombreux pays d’Afrique. En ce qui concerne l’environnement, nombre de pays ont adopté de nouvelles constitutions entérinant l’existence de droits environnementaux. Cette section analyse l’impact de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (CNUED) de 1992 et les préparatifs du Sommet mondial sur le développement durable qui se tiendra en Afrique du Sud dans le courant de l’année 2002.